Film My Hero Academia :Two Heroes

Publié le : 15/02/2019 09:55:06
Catégories : Dossiers MHA

My Hero Academia : Two Heroes, moins déçu que le livre

Heureusement que les chapitres du shonen Jump sont de nouveau publiés en cette année 2019 car après le livre My Hero Academia, c’est un nouveau produit culturel qui nous déçoit : le film

My hero Academia : Two Heroes

Synopsis de All Might et Izuku Midoriya

My Hero Academia : Two Heroes est sortie cette semaine et les critiques sont plutôt positives à l’égard du film issu de l’œuvre éponyme de Kohei Horikoshi. Mais les bonnes notes que l’on peut voir sur allocine sont dues à l’audience du film où les spectateurs ne sont que des fans de Boku no hero Academia et l’objectivité des fans est, comme on le sait, à revoir quand il s’agit de critiquer leur œuvre préféré (sauf chez nous !)

Alors on va tout vous dire : Ce qui est cool dans le film et ce qui ne marche pas avec en prime un petit bonus à la fin de l’article.

L’histoire retrace une partie de la vie de Yago Toshinori (All Might) lors d’un passage aux Etats-Unis où il rencontre son meilleur ami David Shield grand scientifique dépourvu d’alter mais immensément talentueux.

david shield film mha

Les deux protagonistes se retrouvent plusieurs années après en compagnie de Deku et de ses autres camarades de classe Yuei sur une l’île flottante artificielle de 10 000 habitants, principalement des scientifiques. Le principal antagoniste et vilain se nomme Wolfram qui tentera de prendre en otage toute l’île, pourquoi ? Pas seulement parce que c’est un vilain mais parce qu’il cherche une invention bien précise…

wolframe

Voici le vilain du film avec un alter comparable à celui de Magneto dans x Men

 

Ce qui marche

D’abord ce qui marche c’est ce qui a déjà marché ! Lorsque l’on part voir un shonen au cinéma on veut voir de la grosse baston ! Ce qu’on veut c’est de la puissance, encore de la puissance, toujours de la puissance, encore et encore… Et encore ! 

On appréciera les justice smash de Deku ou encore les Delaware detroit Smash de All Might mais aussi les attaques explosive de Bakugou Katsuki et le fameux mur de glace de Shoto Todoroki !

Là-dessus on a été servi avec quelques batailles bien rythmées, ultra dynamiques qui « pète sa mère » comme on dit dans le jargon des gros bourrins. Pour autant les combats ne valent pas mieux que les My Hero academia anime saison 3 2 et 1 que l’on peut voir sur ADN. Peut être que la fin vaut son pesant d’euros et de pop corn mais on n’est pas là non plus pour vous spoiler !

On aime voir la puissance du One for All chez Izuku Midoriya et aussi chez son héro numéro 1 All Might. On appréciera égalment la découverte d'un pro héros comme Godzillo, évidemment inspiré de Godzilla xD

godzillo my hero academia two heroes

Autre chose vraiment appréciable, c’est l’humour typiquement japonais voire propre aux animes. Les gags fonctionnent bien, la jalousie de Uchaco Uraraka, le côté pervers de Mineta Minoru avec son acolyte l’électrique Denki Kaminari ! Et puis, plus surprenant, je trouve que Tenya Iida tien un rôle très amusant dans ce film et finalement dans l’œuvre du mangaka Horikoshi Kohei. Son côté rigide à outrance est très bien mis en scène et ça nous plait ! Mais c’est tout…

Les absurdités

Il y a très peu d’innovation dans My Hero Academia : Two Heroes, les dessins sont plus soignés dans l’anime voire dans le manga mais surtout le réalisateur a choisi la facilité en se référant à des clichés bien lourds car beaucoup trop usés.

Le premier cliché, c’est de faire de la femme soit une hystérique soit une pouffe aux gros seins, soit une gentille fille caractérisée par des dialogues creux (et toujours instable émotionnellement). C’est pénible. Alors les gros seins de Momo Yaoyorozu donne de la matière aux inspirations graveleuses de Minoru Mineta mais (soupir), on connait déjà ça en fait.

Autre cliché, c’est le rôle de geek de service que reprend un des nouveaux my hero academia personnage du film : Melissa Shield, fille de David Shield. Alors on apprend qu’elle appelle All Might « tonton Might » et d’ailleurs son père, lui, s’adresse à All Might par : « Toshi ». Ok. Vous vous en foutez ? Alors je continue sur Melissa Shield. En tant que geek de service elle fait découvrir l’ile à Shoto Todoroki, Kyoka Jira et tous les autres de la bande, jusque là pourquoi pas. Mais la facilité scénaristique à ses limites lorsqu’elle décrit en toute sérénité le plan des bouches d’aération d’un complexe pour 10 000 habitants. Elle a 17 ans hein. Et bien sur en plus de connaître par cœur un plan d’architecte de plusieurs milliers de pages, elle est capable de concevoir une technologie d'un budget de plusieurs milliards d’euro… Bon on va mettre ça sur le coup de la fiction !

melissa shield my hero academia two heroes

Pour conclure, on peut dire qu’il n’y aucune innovation, aucune prise de risque et fait du premier film Boku no Hero academia, un simple produit marketing. Dommage !

 

Bonus : Les sponsoring cachés

Un truc marrant à faire si vous voulez voir le film : c’est de découvrir les sponsoring cachées dans My Hero Acaddemia : Two heroes.

Si vous arrivez à trouver d’autres marques que "kaze" "Jump" et "Uno" alors je vous offre un code promo :) 

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)